top of page
  • MAUREL Services

Le Chemin du Deuil : Comprendre les Phases du Deuil

La période de deuil qui suit la perte d'un être cher peut avoir un impact profond sur l'esprit et le corps. Bien que le deuil soit une expérience universelle, chaque individu le traverse de manière unique, et la façon de le surmonter diffère d'une personne à l'autre. Comprendre les différentes phases du deuil peut aider à saisir ce processus complexe et à le traverser.


Le Choc Lié à la Perte

Cette première étape plonge la personne dans un état de sidération lorsqu'elle apprend la perte de l'être cher. Le choc est une réaction inconsciente visant à se protéger d'une situation que l'on pense ne pas pouvoir gérer. Durant cette phase, la personne endeuillée nie complètement l'information reçue. Elle se sent submergée par la nouvelle de la disparition, ce qui la laisse sans émotion apparente, comme si elle était en état de choc. La perte est d'autant plus brutale lorsqu'elle est inattendue.


Le Déni : Mécanisme de Défense pour Refuser la Mort

Le déni est une réaction face à une douleur apparemment insurmontable. C'est le refus de croire en la réalité de la mort, ce qui entraîne une contestation et un rejet de l'information. La personne endeuillée refuse de "digérer" la nouvelle et ne peut pas accepter ce qui s'est passé. Elle se sent dépassée par les événements, semble ahurie et reste silencieuse. Durant cette étape, elle peut également ressentir un profond sentiment d'injustice, en lien avec la perte de l'être cher. Tous les repères sont bouleversés en ce qui concerne la séparation d'avec la personne décédée. Pendant ces premières phases du deuil, un mécanisme de défense se met en place, offrant à la personne le temps de réaliser l'ampleur de la perte.


Souvent, c'est lors de cette étape que la planification des funérailles et des préparatifs post-funérailles intervient. Ces préparatifs aident à affronter la réalité tout en occupant l'esprit pour ne pas laisser place aux pensées douloureuses.


Pour soutenir une personne en deuil à cette étape du déni, il est essentiel de lui offrir une écoute attentive, de l'attention et de lui exprimer compréhension et soutien face au bouleversement causé par cette nouvelle.


La Colère et le Marchandage

Après la phase de sidération, c'est la colère qui prend le dessus. C'est le moment de faire face à cette mort non désirée. La colère peut être dirigée vers la personne décédée, en pensant qu'elle n'aurait pas dû mourir, ou envers soi-même, en croyant qu'on aurait dû empêcher la mort. Elle peut également être dirigée contre la vie elle-même ou même contre Dieu. Souvent, la personne endeuillée devient agressive et se replie sur elle-même tout en nourrissant l'espoir de retrouver le défunt. Elle considère que la mort de la personne n'est pas juste, et c'est à ce moment que la phase de marchandage intervient. La personne en deuil essaie de rétablir un semblant d'ordre dans sa vie en croyant qu'il est possible de faire quelque chose pour rétablir la situation. Elle cherche par tous les moyens à retrouver l'être aimé et à perpétuer son souvenir.


Il est important de traverser chaque étape en prenant conscience de ce qui se passe. Cependant, il ne faut pas oublier que même si une personne a intégré la perte de l'être cher, son cœur peut ne pas suivre le même rythme. Il faut passer par toutes les étapes du processus de deuil et vivre la souffrance pour que ces émotions se transforment en quelque chose de plus supportable.


La Tristesse : une Étape de Dépression Plus ou Moins Longue

Cette étape est marquée par des émotions de désespoir et d'effondrement. C'est le moment où la résistance accumulée lors du déni et du choc se relâche, entraînant une profonde tristesse et une dépression. L'énergie est alors au plus bas dans le processus de deuil.


La Résignation : Passer de la Souffrance à la Reconstruction

La phase de résignation se situe entre la tristesse et l'acceptation. C'est le moment où l'on abandonne progressivement la lutte pour retrouver sa vie d'avant, malgré la perte de l'être cher. Durant cette étape, la projection vers l'avenir n'est pas encore possible, car la personne en deuil vit au jour le jour, tentant d'apprivoiser la situation tout en acceptant l'inconcevable. Après avoir traversé les différentes émotions des premières étapes du deuil et échoué dans la négociation, vient la phase de résignation. Il ne s'agit pas d'une dépression, comme cela peut être vécu à l'étape précédente, mais plutôt d'une tristesse quotidienne qui fait perdre le goût de la vie. Pour surmonter cette phase, il est essentiel d'écouter ses propres désirs et besoins, afin de faciliter la transition vers l'acceptation.


L'Acceptation de la Perte

L'acceptation entre en jeu lorsque la personne est prête à accepter réellement la perte de la personne décédée et à se concentrer sur les aspects positifs de ce qu'ils ont vécu ensemble. C'est à cette étape que l'on fait le bilan des moments difficiles et des bons moments à venir. L'acceptation ne signifie pas que la douleur disparaîtra, mais qu'elle sera intégrée dans la vie quotidienne, comme une cicatrice que l'on porte en soi à jamais. La tristesse sera toujours présente, mais il s'agit d'apprendre à vivre avec le souvenir de la personne et de se reconstruire pour "faire avec". La résilience ne consiste pas à oublier la douleur, mais à avancer malgré elle.


La Reconstruction : Continuer à Vivre

La reconstruction est la dernière étape cruciale pour reprendre sa vie normalement. Elle permet à chacun de se reconstruire à son rythme, de réorganiser sa vie sans la présence du défunt. C'est à ce stade que commence le processus de reconstruction, où la personne en deuil cherche des moyens de surmonter la douleur en s'ouvrant à nouveau aux autres, en sortant, en participant à des activités pour évacuer la douleur. Cette étape marque le début du chemin vers une vie nouvelle.


Il est essentiel de se rappeler que le deuil est vécu différemment par chaque individu. Chacun le traverse à sa manière, avec ses émotions propres. Il est important de comprendre que même en deuil, une personne rira à nouveau, sourira à nouveau, aimera à nouveau, sans pour autant oublier ou passer à autre chose. Bien que le deuil soit souvent associé à la souffrance, il est un processus nécessaire pour la guérison de l'esprit et la libération des émotions accumulées.



Le Chemin du Deuil : Comprendre les Phases du Deuil

 

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page